Rondol

Victoire de Margerie: "Rondol, Innovation sans ordonnance"

25 mai 2015

Rondol, la start-up strasbourgeoise, qui fabrique des machines destinées au traitement des polymères pharmaceutiques, sortira cette année une nouveauté destinée au marché américain.


Le processus de base de nos machines, l’extrusion, est identique à celui qui servait à fabriquer les spaghettis, le chocolat ou les canons de fusils au début du XXe siècle, » narre Victoire de Margerie, la présidente de Rondol, en guise d’introduction. La technologie a bien évidemment évolué depuis et fait la valeur-ajoutée de la start-up de Strasbourg. Elle a créé une extrudeuse fonctionnant avec une vis de 10 mm, le plus petit diamètre existant. Pas question de produire des pâtes, mais de transformer de manière très précise des polymères, éléments entrant dans la composition des médicaments. « Ces matériaux peuvent coûter extrêmement cher. Si le traitement d’un lot se passe mal, les sommes perdues s’avèrent considérables. » Les industries pharmaceutiques, dont la multinationale française Ipsen ou l’américain Catalent implanté à Bienheim, comptent parmi ses clients. S’y ajoutent des universités, des écoles de pharmacie et d’autres industries, aux quatre coins du monde.

 


Ouvrir un bureau aux États-Unis

 

Trois ans après sa naissance, Rondol accélère sa croissance avec la commercialisation d’une nouvelle machine. « Elle intègre tous les retours d’expérience de nos précédentes réalisations et prototypes. Nous espérons la vendre aux États-Unis, qui représentent 50 % du marché mondial. À cette occasion, l’un de nos ingénieurs ouvrira un bureau dans le New-Jersey, » reprend Victoire de Margerie. Cette multi-diplômée (HEC et Institut d’études politiques de Paris, IMT de Berlin, Stanford School of Business) réalise ainsi la synthèse de son parcours professionnel et personnel : son affection pour l’Alsace développée chez Péchiney (maintenant Constelium). Et le challenge d’un « modèle à inventer » toujours chez Péchiney (maintenant Rio Tinto Alcan), aux États-Unis. Sa nouvelle machine s’appellera d’ailleurs : Lafayette. Of course. 


N’hésitez pas à nous contacter à donatien@rondol.com pour plus d'information.