Rondol

Le CMRDI d'Egypte a récemment choisi notre Microlab afin de réaliser une étude sur les polymères à base de nano-particules

10 déc. 2014

Les polymères à base de nano-particules sont de plus en plus étudiés en raison de l'amélioration de ses caracteristiques de part l'ajout contrôlé de particules de tailles nanométriques. Les changements sur les propriétés physiques et mécaniques des polymères s'explique par la création d'une plus grande surface d'interaction entre la nanoparticule et le polymère.

Donatien Bruggeman, chargé du dévellopement chez Rondol déclare: "L'extrusion est la méthode la plus prometteuse et la plus facile à mettre en place dans l'industrie pour l'intégration de nanoparticules dans une matrice polymère. De plus cette technique n'utilise pas de solvants, ce qui permet de faciliter sa mise en place grâce à l'utilisation de machine d'extrusion usuels , tels que les extrudeuses Bi-vis de Rondol. C'est pour cela que l'institut de recherche et de développement métallurgique d'Egypte (CMRDI) a récemment choisi notre Microlab 20D extrudeuse à Bi-vis afin de réaliser une étude sur les particules de nano-particules ".

De plus, Rania Khazendar, directrice commerciale chez PACT Egypte déclare: «Compte tenu de la polyvalence de la machine et de son système avancé d' "easy clean" de la Rondol Microlab, le CMRDI va l'utiliser aussi pour la préparation des cartouches 3D  à base de polymère ABS 3D. En effet la qualité des fils qui sortent des Microlab est excellentes et peut être utilsé pour les applications d'impression 3D. Dans un futur proche, ce nouvel équipement permettra d'augmenter considérablement la vitesse de prototypage rapide ".

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.